RSS

Pour le meilleur et pour le pire

Elle n’avait que 16 ans, elle s’appelait Ève. Cette chère Ève qui terminait enfin son secondaire et qui avait trouvé son cavalier pas que pour le bal mais aussi pour la vie. Il était grand, fort, avait des cheveux châtain et de grands yeux bleus. Il se nommait Olivier. Il était fermier et habitait la maison d’à côté. Olivier était plus âgé que Ève de 2 ans.

Ils étaient amoureux et officiellement ensemble depuis bientôt six mois. Il fallait bien fêter ça, en amoureux, et le plus loin possible de la civilisation. Olivier décida d’apporter sa bien-aimée dans un bois, faire du camping sauvage. Dépendre de rien et impressionner Ève, la surprendre. Ils partiraient le jeudi suivant, après l’école de Ève pour avoir exactement trois jours et trois nuits juste à eux. Read the rest of this entry »

Publicités
 
12 Commentaires

Publié par le 31 janvier 2014 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes : ,

Une sortie «livres…que »!

Affiche du Salon du livre de Montréal, édition 2013

Plus d’une trentaine d’étudiants du centre La Croisée ont eu la chance de visiter le Salon du livre de Montréal le 20 novembre dernier.  L’avant-midi s’est déroulé à merveille. Éditeurs, auteurs et de nombreux autres professionnels de l’édition étaient au rendez-vous.

Plusieurs participants sont revenus avec leurs tout nouveaux achats, d’autres avec des listes de titres à emprunter à la bibliothèque… ou à suggérer à leurs proches comme idées de cadeaux! Alexandra Gourd, une élève présente à la Place Bonaventure où se tenait le Salon, nous déclare : « J’ai aimé ça parce qu’il y avait tout plein de livres. C’était grand et « cool »! Il y en avait de tous les styles et de tous les goûts pour plaire à chacun des visiteurs. » Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 décembre 2013 dans Les brèves

 

Fred et Marie : une campagne contre la violence conjugale

La violence sous toutes ses formes est souvent dénoncée. On parle beaucoup de la violence conjugale, mais surtout de celle qu’on voit : les coups. Bien sûr, il est plus facile de la détecter puisqu’elle laisse des marques physiques assez visibles. Et encore… Mais quand il s’agit d’agressivité verbale, c’est plus insidieux et difficile à détecter. Pourtant, on sent souvent un malaise en présence d’un tel couple.

La Belgique présente un film d’environ 15 minutes qui met en scène un couple, Fred et Marie, entre qui la violence verbale est omniprésente. Toute une campagne publicitaire entoure cette vidéo. Si vous êtes curieux – ça vaut le détour – cliquez sur les liens pertinents en-dessous de l’image :

Affiche Read the rest of this entry »

 
1 commentaire

Publié par le 6 décembre 2013 dans Les brèves

 

Étiquettes : ,

L’obsolescence des nouvelles technologies, vidéo à voir!

Voici une petite vidéo très bien faite qui dénonce l’obsolescence programmée des produits technologiques sur le marché. C´est à voir! Surtout que le temps des Fêtes approche à grands pas. Ça fait réfléchir… 

iDiots

Cliquez sur le lien ci-dessus. N’hésitez pas à laisser vos commentaires…

 
1 commentaire

Publié par le 6 décembre 2013 dans Les brèves

 

« Famme » de Patrick Senécal

Présentation de l’auteur et de l’œuvre

Patrick Senécal est né à Drummondville en 1976. Son premier roman a été terminé en 1994, ce fut un succès. C’est un roman d’horreur qui s’intitule « 5150, rue des Ormes ». Son second roman s’appelle « Sur le seuil » où les émotions fortes sont à l’honneur. En 2011, il a rédigé une nouvelle littéraire qui s’intitule « Famme », publiée dans le recueil « Cherchez la femme » en collaboration avec India Desjardins et la maison d’édition Québec Amérique. Son œuvre raconte un moment fort de la vie d’un homme qui s’appelle Guy, homme qui voyage dans des mondes temporels à tous les dix jours. Cette petite histoire compte 31 pages. Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 septembre 2013 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes :

La survie au cœur de toute passion

Je courais aussi vite que mes jambes me le permettaient. D’une voix paniquée et haletant, je ne cessai de crier son nom. « Hazékiel ! » Soudain, j’entendis sa voix mélodieuse et je sentis ses douces mains se poser sur mes yeux. « Je t’ai eu, Nathan! » s’écria-t-elle. Pris de rage, je  la repousse violemment. « Quelle idée de s’éloigner à ce point du campement. Tu sais, on n’est pas à Montréal, niaiseuse, on est dans la forêt amazonienne! » Read the rest of this entry »

 
2 Commentaires

Publié par le 30 septembre 2013 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes :

L’héritage

Cela fait trois ans, mais la douleur est plus vive qu’hier et  plus éphémère qu’elle ne le sera demain. Jamais je n’aurais cru qu’une aussi grande souffrance frapperait à ma porte. Pourtant, cela arriva bien. « Aujourd’hui, j’ai eu 18 ans, maman, sanglotais-je. Je me souviens encore de ta chevelure corbeau et de tes yeux saphir. Ta peau aussi blanche que la neige me manque. Chaque jour, je te vois en moi et mon cœur meurtri ne peut plus endurer mon reflet. » En tâtant la mince pellicule de cristal formée par mes larmes, je songeai qu’il était peut-être temps de rentrer. Je regarde ma montre: 23:59. Je me dirige vers la sortie et je formule mon  ultime souhait.« Je donnerais tout pour te revoir une dernière fois… » me suis-je dit. Mais, je savais que cela m’était impossible. Read the rest of this entry »

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 septembre 2013 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes :