RSS

Le perçage

28 Nov

L’être humain se soucie de son apparence, il va mettre toutes sortes d’accessoires pour plaire aux gens. Les personnes superficielles de nos jours vont mettre des choses sur elles-mêmes  pour les représenter. Par exemple, le piercing est de plus en plus populaire : « piercing vient du verbe percé, en français, faire un trou sur quelque chose. » Le perçage a vraiment commencé il y a longtemps. Nous ne pouvons pas donner d’âge à cela, par contre nous savons qu’il y a plus de 4000 ans qu’il existe.

Raisons du perçage

Il y a beaucoup de raisons pour se percer. Parfois, les gens ont un piercing pour des raisons esthétiques. Par exemple, certaines femmes en Amérique possèdent toutes sortes de bijoux à l’oreille ou ailleurs sur le corps. Elles veulent les porter sur elles, pour leur beauté. Cela  consiste à se percer avec une boucle d’oreille. D’autres personnes se font percer pour des raisons spirituelles, d’appartenance à une secte.  «Dans certaines places, se faire percer la face était pour communiquer avec un dieu.».

Les occidentaux ont pratiqué ça à la fin des années 80, mais cela n’attire qu’une infirme partie de la société que sont les personnes ouvertes d’esprit. Les punks ont adopté la pratique du piercing  que les hippies ont appris, en voyage dans des endroits étrangers. Maintenant, les gens le font pour le style.

Parties du corps percées

L’oreille est la partie percer du corps où que les gens se font percer le plus souvent. C’est considéré comme un piercing commun. Une autre des parties de l’anatomie humaine, qui est régulièrement percée, est le nez. Le piercing des narines vient du Moyen-Orient, il y a environ 4000 ans; grâce à cela, on pouvait distinguer les riches des pauvres. Les piercings un peu moins courants sont : l’arcade sourcilière, le nombril et d’autres endroits selon l’inspiration des désirs de la personne.

Les risques

L’un des points négatif est le fait d’abuser de cet art. Des individus ne le font pas  faire par des professionnels et finissent mal leur rendez-vous, ils auront par exemple : la langue coupée en deux, le gland fendu, l’amputation d’une jambe ou d’un bras. Un fait : faire un piercing hygiénique commence par un nettoyage des outils ! Selon Le Dr. Pierre Richard, président de l’ordre des dermatologistes du Québec, « plusieurs adeptes ne savent même pas qu’ils sont susceptibles d’être victimes du piercing. »

Finalement, de souffrir pour cet art pour lequel peu de gens ont du respect, c’est beau à voir. Toutefois, le piercing est une pratique à faire avec une bonne hygiène et de façon modérée pour ne pas que ça devienne un abus. Il est important de consulter des professionnels pour se faire percer, comme ça, les mécontentements seront évités et votre santé sera moins en péril.

Garnord Havugimana

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 28 novembre 2014 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :