RSS

Protégeons nos écosystèmes

19 Sep

Partout dans le monde, on peut observer de magnifiques lacs, rivières, forêts et écosystèmes. Voilà pourquoi il est important de prendre conscience qu’ils se dégradent à cause des fameuses pluies acides. Pour mieux comprendre ce phénomène, il est important de saisir d’où viennent la formation de ces pluies ainsi que leurs conséquences sur les écosystèmes terrestres et les écosystèmes aquatiques.

Premièrement, les pluies acides sont formées par le dioxyde de soufre et l’oxyde d’azote présents dans l’atmosphère. Cette formation de pluie acide provient des substances qui réagissent avec la vapeur de l’eau présente dans les airs. Elles forment plusieurs composées acides qui retombent soit en pluie ou en neige. Pourquoi y a- t-il, dans l’atmosphère, du dioxyde de soufre et de l’oxyde d’azote? La réponse est simple, le charbon et le pétrole sont responsables de ces substances errant dans l’atmosphère. Elles apparaissent lorsqu’il y a combustion de carburants fossiles, C’est-à-dire quand on brûle du charbon et du pétrole. Voilà comment on crée l’acidité dans l’atmosphère. Tandis que l’oxyde d’azote est responsable d’une toute petite partie de ces pluies, car elle est plutôt le résultat indirect de la combustion du carburant fossile. Mais il faut rester réaliste, il n’y a pas seulement que les grandes compagnies qui produisent ces combustions, même les simples citoyens en produisent avec les voitures. « Les oxydes d’azote proviennent à 40% des tuyaux d’échappement des camions et des automobiles. L’autre 60% est produit par les chaudières des centrales thermiques et des usines. » Voilà comment se forment les pluies acides, car elles résultent de la réaction chimique créée par la combustion des substances.

Deuxièmement, il y a de nombreuses conséquences sur les écosystèmes terrestres face aux précipitations acides. Quand les pluies acides pénètrent dans le sol, elles interagissent chimiquement avec les constituants du sol, soit avec les roches et la végétation des alentours. Quand elle infiltre le sol, l’acidité de la pluie interagit avec le composé basique de la terre. Plus les pluies acides inondent le sol, plus il devient acide et, à la longue, ils ne pourront plus se neutraliser naturellement. Chaque précipitation acide qui touche les feuilles des arbres attaque la fine couche cireuse protectrice de celle-ci. Selon des études, les pluies acides seraient ainsi responsable d’un phénomène appelé la corrosion des feuilles. Quand  leurs minces couches protectrices sont brûlées par l’acidité, les feuilles se dessèchent et meurt par la suite. Plusieurs effets néfastes sur les végétaux ont été clairement prouvés dans de nombreuses provinces, car les précipitations acides dévastent l’environnement  et érodent les collines.

Pour continuer, les écosystèmes aquatiques sont d’autant plus touchés par l’acidité des précipitations puisqu’ils ont un contact direct avec l’eau des lacs et des rivières. Chaque pluie acide tue, mais de façon sélective parce qu’à chaque fois que le PH de l’eau baisse, une espèce de poisson ou de mammifère meurt. Cela perturbe un peu plus la chaîne alimentaire, mais aussi l’équilibre naturel des écosystèmes. Pour préciser, les animaux aquatiques sont, à nos yeux, les plus précieuses car elles nous affectent beaucoup plus que n’importe quelles autres espèces vivantes. Elles sont la base de notre chaîne alimentaire qui permet la vie à bien d’autres espèces avec qui nous cohabitons. Les conséquences sont énormes pour une simple petite pluie qui nous semble bien normale.

Pour en conclure, lorsque vous observerez une pluie tomber, vous allez pouvoir prendre conscience qu’elle n’est pas inoffensive pour autant, mais bien le contraire. Le surplus d’acidité que la pluie contient présentement est extrêmement néfaste pour les immeubles, les monuments et les routes, la végétation, les poissons et les lacs. Ces précipitations acides tuent à la longue, car elles désagrègent chaque organisme vivant ayant eu un contact avec elles. Il faudrait agir vite pour garder les magnifiques écosystèmes, car  ils pourraient disparaître plus vite que l’on pense!!!!

Noémie Couture, septembre 2013

Advertisements
 
2 Commentaires

Publié par le 19 septembre 2013 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes : ,

2 réponses à “Protégeons nos écosystèmes

  1. Daniel Dubé

    19 novembre 2014 at 15:33

    Dans la section Code de correction, on devrait corriger « Je le remettrai en relecture pour que vous rectifiez – (RECTIFIIEZ – 2 i) ». Ciao!, Daniel Dubé, prof de français – Bravo pour votre beau site! Et bonne poursuite!

     
    • Julie Dubé

      19 novembre 2014 at 16:43

      Pour la correction, merci. Le correcteur intégrer au blogue m’a suggéré une erreur… Merci également pour le commentaire positif, c’est apprécié!

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :