RSS

Les affixes : préfixes et suffixes

16 Sep

Les mots de la langue français sont formés à partir d’un radical, c’est la racine qui est commune aux mots de même famille. Ces mots ont alors une signification commune ou très proche. Le radical peut se trouver au début, au milieu ou à la fin du mot.

Par exemple :

  • chant
  • chanson
  • chanter
  • chanteur
  • chanteuse
  • port
  • aéroport
  • support
  • report
  • portable
  • transport
  • apporter
  • portée
  • exporter
  • importer
  • porteur
  • portatif

On peut ajouter à cette racine des affixes, c’est-à-dire une lettre ou un groupe de lettres, au début (préfixe) ou à la fin (suffixe) du mot. Voici les préfixes les plus courants de la langue française.

Préfixe Sens Formes Exemples
Négation ou privation dé/dés/des faire/déshabiller/desserrer
In Négation ou privation in/il/im/ir incroyable/illogique/impossible/irresponsable
Re Répétition ou retour (à un état antérieur) re/ré/r redire/écrire ou récrire/rhabiller

Il y a aussi les préfixes suivants, un peu moins fréquents, mais assez simples à mémoriser : « extra », « hyper », « super », « sur », « ultra », « sous », « pré », « post », « inter », « pro » et « anti ».

Les suffixes, pour leur part, sont un peu plus difficiles à apprendre et contribuent moins que les préfixes à la compréhension des mots nouveaux. Certains ont toutefois un sens clair, comme le diminutif « ette » qui veut dire « petite », ou ceux qui comprennent une connotation péjorative comme « ard », « aud » ou « asse » : vantard, noiraud, molasse. Chaque suffixe ajouté permet de former des noms, des verbes, des adjectifs et des adverbes de même famille. Par exemple :

  • violon –> violoniste
  • peur –> peureux
  • chant –> chantonner
  • énorme –> énormément

Pour connaître les autres affixes existants, consultez une grammaire ou un dictionnaire, on y retrouve un tableau des préfixes et des suffixes. On y donne leur sens et des exemples. C’est en se servant des renseignements morphologiques, c’est-à-dire la signification de chaque partie des mots, qu’on peut comprendre le sens d’un mot nouveau.

Voici quelques liens utiles :

Source : GIASSON, Jocelyne. La lecture, Apprentissage et difficultés, Gaëtan Morin Éditeur (Chenelière Éducation), 2001, p. 321-322.

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 16 septembre 2013 dans Capsules du prof

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :