RSS

Lettre à la nature

19 Juil
Nature, essence même de la vie
Je t’aime malgré ma race
D’humains prenant tout pour acquis
Et qui de leur insouciance te menacent
 
Pardon pour les immondices dans tes eaux
Pour les plaines rougies par la guerre
Pour déraciner le gîte des oiseaux
Pour s’approprier la terre
 
Pardon, je t’aime tellement
Laisse-moi un peu de rivière
Un peu d’herbe pour marcher dedans
Un peu de soleil, un peu de lumière
 
Nature, forte et déchaînée
Le pouvoir te revient de droit
Ne laisse pas l’humain t’exterminer
Je souhaite que mes petits-enfants te voient.
 
Audrey Cerat, 5e secondaire, CFG La Croisée
 
Poster un commentaire

Publié par le 19 juillet 2012 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :