RSS

La Chasse

06 Fév

Terrebonne, le 19 janvier 2010

Le Devoir, Courriers des lecteurs
2050, rue de Bleury, 9e étage
Montréal(Québec) H3A 3M9

Messieurs, Mesdames,

Certaines personnes aiment aller en nature et se cacher pour surprendre de pauvres bêtes sans défense. La chasse est quelque chose d’abominable, selon moi. Autant que la chasse est grotesque, le port d’arme l’est encore plus , la façon de s’y prendre et toutes les traditions qui l’accompagnent le sont également.

Premièrement, M.Dufresne a laissé entendre que la chasse permet d’entrer en contact avec quelque chose d’ancré profondément dans son imaginaire(Le Devoir, 2 novembre 1998). Quel propos ridicule ! Les animaux, déjà traqués pour la survie humaine, sont-ils obligés d’en souffrir aussi pour notre simple plaisir? De plus, je ne vois même pas quel plaisir peut éprouver quelqu’un à tuer un être vivant. Imaginez le petit cerf qui attend sa mère qui n’arrive jamais, non pas pour nous nourrir, mais bien parce que les chasseurs n’ont rien d’autre à faire de leur précieux temps .

Deuxièmement, le port d’arme par des gens n’étant pas policier, ou tout autre métier comportant une lourde protection, est une chose effrayante. M.Dufresne croit que la loi ne peut rien contre les tueurs fous. Permettez-moi de le contredire. Je suis parfaitement d’accord avec M.Yves Cloutierqui affirme que «si Marc Lépine n’avait pas disposé d’arme à feu pour catalyser son effroyable démence haineuse, il n’aurait pas fait 13 victimes.» (Le Devoir, 10 novembre 1998) N’est-ce pas là un excellent exemple? Si le port d’arme à feu était retiré, on lutterait contre le crime plus efficacement. N’est-il pas plus facile de se rendre à son placard, au lieu de n’avoir aucune ressource négative face à son agressivité impulsive ?

Troisièmement, M.Dufresne Vante dit que «l’instinct de bête sauvage est bien plus puissant et développé que l’on croit.» Nous sommes une société civilisée avec un coeur , une tête… Un super-marché! Pourquoi l’instinct de bête sauvage devrait être canalysé dans le négatif ? Selon moi, le camping, c’est bien assez ! Comme disait M.Cloutier, «rien dans l’évolution n’a préparé une bête à affronter un projectile de métal.» C’est inhumain d’habituer un jeune ours à venir manger au même endroit toute l’année pour lui faire du mal, sans même qu’il s’y en attende, à l’automne. Franchement Mesdames, Messieurs, un peu de classe !

Finalement, je trouve cela méchant et sans scrupule de tuer de pauvres bêtes. J’ai parlé de port d’arme, de la chasse et des façons de procéder qui sont plutôt illogique dans une société qui prône les valeurs de non-violence. Enfin, pour moins cher et plus humain, vous avez la même chose au super-marché.

Katherine
Lachenaie(Québec)
 
c3094299
11/03/2010
Ce texte d’élève provient d’un autre blogue que j’avais au centre L’Avenir de Terrebonne.
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 février 2012 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :