RSS

Structure incitative

26 Mai

Le texte incitatif sert à convaincre quelqu’un de faire quelque chose, c’est l’inciter à adhérer à ton idée, à ton projet, etc. Tout le texte servira alors à lui faire voir les avantages de la situation. Comme il est souvent sous forme de lettre, il faut s’assurer de tenir compte de la présentation matérielle d’une lettre; donc il s’agira d’indiquer la date et le lieu d’écriture, l’appel ainsi que la salutation et la signature. Il est rare qu’on demande plus puisque ce genre d’écriture s’adresse souvent à quelqu’un qui est proche de soi. Il n’est pas nécessaire, alors, de respecter la structure plus formelle de la lettre. Si c’est plus formel, à un employeur potentiel par exemple, il faudra y ajouter quelques éléments : l’adresse du destinataire et de l’auteur de la lettre ainsi que l’objet de ce message notamment.

Encore une fois, la préparation d’un plan est primordiale pour s’assurer de bien structurer le message à écrire. De nouveau, on peut distinguer trois parties. D’abord, l’introduction sert à présenter le sujet, à plonger le lecteur « dans le bain » du texte, pour qu’il ait dès le départ toutes les informations nécessaires à la compréhension de ce qui suit. Elle se compose généralement d’un paragraphe de trois, quatre ou cinq phrases, mais peut être plus longue ou plus courte selon la longueur du texte. On dit souvent que l’introduction représente environ le dixième du texte entier.

Si on veut convaincre le lecteur, on peut :

  • préciser à quel sujet on s’adresse à ce lecteur;
  • mentionner pourquoi on lui écrit.

L’Assomption, 20 mai

Allo Martin!

Tu dois te demander pourquoi je t’écris, non? En fait, c’est bien simple, j’ai appris que tu avais quitté ton travail. Je n’en connais pas toutes les raisons; les rumeurs, tu sais, il faut s’en méfier… est-ce pour des raisons de santé? de conflits? de désintérêt face à ton travail? une mise à pied de l’employeur? Tout ce que je sais, c’est que tu es enfin libéré d’un emploi qui ne te convient pas vraiment, à mon avis du moins. Travailler dans des mines pour un artiste rêveur comme toi, c’était un calvaire sans cesse renouvelé, non?

En tout cas, je ne connais pas tes projets immédiats, mais j’aimerais t’inciter à faire un retour aux études. Je sais, tu vas me dire que je fais de la déformation professionnelle ou que je joue à la mère poule… mais bon, je vois tous les jours mes élèves vivre des succès, reprendre leur vie en main, alors pourquoi pas toi?

Le développement constitue le coeur du texte, dans lequel les idées sont exposées logiquement, pour mettre en valeur son argument ou son intrigue. Il se compose de plusieurs paragraphes, qui permettent de bien séparer les blocs de faits, les arguments ou les événements. Un paragraphe comporte toujours plus d’une phrase; sa longueur varie selon l’ampleur de l’idée à exprimer. On essaie généralement de changer de paragraphe chaque fois qu’on passe à un nouveau groupe d’idées; le nombre de paragraphes varie donc en fonction du nombre d’idées. On considère que le développement représente en gros 80% du texte entier.

Si on veut convaincre le lecteur, on peut :

  • démontrer la pertinence de sa demande ou de son opinion;
  • faire appel au lecteur.

Je t’ai souvent entendu dire que le marché de l’emploi est un dédale pour quelqu’un qui n’a aucun diplôme, un dédale où la misère et les déconvenues guettent à chaque tournant. Malheureusement, dans un monde comme le nôtre, un petit bout de papier comme celui d’un diplôme représente une clé qui ouvre plusieurs portes, portes qui resteront hermétiquement fermées à toute tentative pour les ouvrir sans cela. Tu en as fait l’expérience déjà, veux-tu réellement tenter de nouveau une telle recherche d’emploi? Ainsi, un retour aux études t’assurerait l’atteinte de tes aspirations pour un peu que tu en précises le sens. Tu aurais dorénavant plus de possibilité d’emploi et moins le besoin de te battre pour qu’on considère ta candidature.

De plus, pense à tout ce que tu pourrais faire avec un diplôme en poche : cela te permettrait certainement d’améliorer ton sort. D’abord, tu pourrais sûrement trouver un emploi offrant de meilleures conditions de travail et plus de sécurité. Et pourquoi ne pas songer à poursuivre le cheminement scolaire jusqu’à une spécialisation professionnelle ou collégiale? Cela te permettrait de faire le métier que tu aimerais le plus au monde! C’est une option qu’il vaut la peine d’étudier.

Enfin, je crois que tu manques de confiance en toi. J’ai cru observer que tu te dévalorises souvent parce que tu n’as pas de diplôme. C’est le temps où jamais de remédier à la situation. Tu pourras être fier de montrer l’exemple à tes enfants. D’autant plus qu’ils ont sûrement de plus en plus besoin de ton aide pour leurs devoirs et leçons. J’imagine que tu aimerais pouvoir les soutenir et les encourager de ton mieux. C’est important alors d’améliorer tes propres connaissances et capacités.

La conclusion est en quelque sorte le « dessert » du lecteur, la dernière impression qu’il conservera du texte. Il faut donc en profiter pour y résumer le texte, redire le message essentiel ou révéler la clé de l’intrigue. Il se compose généralement d’un paragraphe de trois à cinq phrases, mais comme l’introduction, sa longueur peut varier en fonction du texte. La conclusion est ordinairement aussi longue que l’introduction.

Si on veut convaincre le lecteur, on peut :

  • répéter le sujet;
  • faire voir les aspects positifs au lecteur.

Ainsi, Martin, j’espère que tu sauras prendre le temps de bien réfléchir à tes projets d’avenir. Je serai là pour te soutenir, peu importe l’option que tu envisageras. Mais sache que j’aimerais te voir faire un retour sur les bancs d’école, ne serait-ce que pour montrer que tu es capable de réussir; pour toi, tes enfants et pour tous ceux qui peuvent douter de tes capacités.

À bientôt j’espère…

Julie

Bref, il s’agit de chercher à défendre son point de vue, d’envisager toutes les raisons pour convaincre le destinataire du message. C’est souvent un ton subjectif qui est employé afin de marquer l’opinion de l’auteur et d’interpeller le lecteur. Voici le plan du texte précédent et un plan incitatif vierge que vous pourrez imprimer et remplir; cliquez sur le titre désiré :

 
2 Commentaires

Publié par le 26 mai 2010 dans Capsules du prof

 

Étiquettes :

2 réponses à “Structure incitative

  1. anonymous588

    3 mai 2016 at 11:17

    cool cela m’aide beaucoup

     
  2. mounaazou

    23 décembre 2013 at 08:37

    très beau

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :