RSS

Cher père!

30 Nov

Cher papa,                                                                                                          30/11/2009

je suis présentement au Mali et je viens de recevoir ta dernière lettre . J’ai été bouleversée d’apprendre la mauvaise nouvelle, j’ai l’impression d’être passée sous un train. Mais cela ne doit être rien à ce que toi tu dois ressentir. Jamais je n’aurais cru que toi, mon père, tu aurais le cancer des poumons. 

Je sais que personne n’est à l’abri de cette maladie, mais quand tu sais que ton père n’a jamais pris une cigarette de sa vie, c’est pour moi une très grande injustice. Toi qui a toujours été très en forme, tu t’es toujours entraîné et tu as mangé sainement, or j’ai énormément de difficulté à accepter ton cancer. Je ne peux comprendre, accepter, tolérer et vivre avec cette situation, comme si tu le méritais, car pour moi tu n’as aucune raison d’avoir ce cancer.

De plus,  j’ai tellement de questions au sujet de ton cancer, c’est pourquoi je vais lâcher mon projet d’aide au Mali. Je ne peux être loin de toi pendant le processus de guérison , je veux et je me dois d’être avec toi , j’imagine très mal de continuer mon projet comme si tout allait pour le mieux. Et si jamais tu ne survivais pas aux interventions, je m’en voudrais pour le reste de ma vie. Je crois et je suis certaine que ma place est près de toi. J e ne veux surtout pas que tu crois que tout cela nuira à ma vie et à mes projets, j’ai longuement parlé avec mon patron et il est prêt à me laisser tout le temps qu’il faudra pour que tu guérisses. Il comprend très bien ma situation , car il y a deux ans, c’est lui qui perdait son père. De plus, je ne me vois pas aider et soigner les gens du Mali quand mon propre père a besoin de mon aide, de mes soins et surtout de tout mon amour!

Alors tu devras prévoir mon retour samedi prochain, vers 18 h et, d’ici là, je ne m’inquièterai pas de toi. Je ne cesserai de penser à toi une seconde et j’ai vraiment hâte de te serrer dans mes bras. Jamais je ne m’aurai senti aussi loin de toi qu’à ce moment précis. Ensemble nous serons assez forts et nous combattrons ce cancer.

                                                                           Je t’aime, de ta fille xxx

                                                                                              Alicia

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 30 novembre 2009 dans Travaux d'élèves

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :